Missions du service de santé au travail
La Loi du 11 octobre 1946 (articles L. 4621-1 et suivants du code du travail) avait précisé les objectifs ainsi que les règles essentielles d’organisation de la médecine du travail, en imposant aux employeurs la création et le financement de services médicaux.

La Loi de Modernisation Sociale du 17 Janvier 2002 dite de modernisation sociale a fait naître aux côtés des médecins du travail, d’autres spécialistes en Santé au travail dont les compétences techniques sont complémentaires : ergonomes, ingénieurs sécurité, toxicologues, psychologues, épidémiologistes… Cette Loi transformait les Services de Médecine du Travail en Services de Santé au Travail au travers du principe de pluridisciplinarité.

La spécificité des Services de Santé au Travail tient aux liens qu’ils réalisent entre l’individuel et le collectif, entre la santé et le travail. Seules structures de prévention à avoir, dans le même temps, une relation individuelle avec chaque salarié (à travers le suivi médical) et une vision plus globale sur la santé générale dans l’entreprise.

Le service assure également un rôle en matière de conseils, d’informations, prévention, pour les employeurs et leurs salariés.

La Loi du 20 juillet 2011
La prévention des risques professionnels en entreprise et le suivi médical des salariés. Des missions définies par la règlementation.

En tant que Service Interentreprises de Santé au Travail, les missions d’AST 25 ont été définies par la loi du 20 juillet 2011 « relative à l’organisation de la médecine du travail ».

Afin d’éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail (article L. 4622-2 du Code du travail), AST 25 a pour mission :

  • de conduire des actions de santé au travail, dans le but de préserver la santé physique et mentale des travailleurs tout au long de leur parcours professionnel ;
  • de conseiller les employeurs, les travailleurs et leurs représentants sur les dispositions et mesures nécessaires afin d’éviter ou de diminuer les risques professionnels, d’améliorer les conditions de travail, de prévenir la consommation d’alcool et de drogue sur le lieu de travail, de prévenir le harcèlement sexuel ou moral, de prévenir ou de réduire la pénibilité au travail et la désinsertion professionnelle et de contribuer au maintien dans l’emploi des travailleurs ;
  • d’assurer la surveillance de l’état de santé des travailleurs en fonction des risques concernant leur sécurité et leur santé au travail, de la pénibilité au travail et de leur âge ;
  • de participer au suivi et contribuer à la traçabilité des expositions professionnelles et à la veille sanitaire.
« Les missions des services de santé au travail sont assurées par une équipe pluridisciplinaire de santé au travail comprenant des médecins du travail, des intervenants en prévention des risques professionnels et des infirmiers….Les médecins du travail animent et coordonnent l’équipe pluridisciplinaire. » (article L 4622-8 du Code du Travail).