Différentes thématiques sont proposées pour répondre aux mieux à vos questions :

 

SURVEILLANCE MEDICALE
  • La visite médicale d’embauche est-elle nécessaire?

Oui, tout embauché doit bénéficier d’un examen médical d’embauche au plus tard avant la fin de la période d’essai ou avant l’embauche s’il s’agit de travailleurs bénéficiant d’une Surveillance médicale Renforcée (SMR) ou travaillant dans le secteur des transports. S’il appartient au Service de Santé au Travail d’organiser cette visite, il est de la responsabilité du chef d’entreprise d’informer le service des embauches et de demander un rendez-vous pour son salarié.

  • A quoi sert cette visite d’embauche?

L’examen médical d’embauche a pour finalité :

1. De s’assurer que le salarié est médicalement apte au poste de travail auquel il est affecté

2. De proposer éventuellement des adaptations du poste ou l’affectation à un autre poste de travail

3. D’informer le salarié sur l’exposition et les risques

4. De sensibiliser le salarié sur les moyens de prévention à mettre en oeuvre.Il est donc primordial que l’employeur transmette avant la visite, les éléments descriptifs du poste et les risques auquels le salarié pourrait être exposé. 

  • La visite médicale d’embauche est-elle toujours obligatoire?

Depuis le 1er juillet 2012, cet examen n’est plus obligatoire que sous certaines conditions cumulatives.

1. Si le salarié est amené à occuper un emploi identique présentant les mêmes risques d’exposition

2. Si le médecin du travail interressé est en possession de la fiche d’aptitude établie précédemment

3. Si aucune inaptitude n’a été reconnue lors du dernier examen médical intervenu au cours :

– des 24 mois précédents si le salarié est à nouveau embauché par le même employeur

– des 12 derniers mois si le salarié change d’entreprise

  • Est-ce que je peux solliciter moi-même mon médecin du travail pour une visite médicale ?

Oui, tout salarié peut demander une visite médicale. Il est même vivement conseillé aux salariés en arrêt de travail prolongé dont l’état de santé ne permettra pas une reprise au poste dans les conditions habituelles, de solliciter un rendez-vous pour une visite de pré-reprise environ 15 jours avant la date de fin de l’arrêt de travail. Cette visite reste soumise au secret médical et ne peut pour la pré-reprise, être ni demandé par l’employeur, ni donner lieu à délivrance d’un avis d’aptitude.

  • Si je demande une visite médicale, est- ce que j’aurai quelque chose à payer ?

Non, toute visite est prise en charge par la cotisation annuelle de l’employeur.

  • Qui doit demander la visite de reprise après un arrêt de travail ? et quand?

La visite de reprise doit être demandée par l’employeur. Si celui-ci omet de la demander, le salarié peut faire la démarche, en prévenant obligatoirement son employeur :

Depuis le 1er juillet 2012, les cas de passage de cet examen ont diminué. La visite de reprise est dorénavant obligatoire dans les seuls cas suivants :

1. Après un congé maternité

2. Après une absence pour cause de maladie professionnelle

3. Après une absence d’au moins 30 jours pour cause d’accident du travail, de maladie, ou d’accident non professionnel.

Il faut également préciser que dès lors que l’employeur a connaissance de la fin de l’arrêt de travail, il doit saisir le service de santé au travail afin de faire organiser la visite de reprise.

  • Un salarié doit-il repasser une visite médicale d’embauche lorsqu’il a plusieurs employeurs ?

Pour un emploi identique, présentant les mêmes risques d’exposition, il n’est pas nécessaire de faire passer une nouvelle visite d’embauche si aucune inaptitude n’a été reconnue lors du dernier examen médical intervenu dans les 12 derniers mois. Une copie de l’avis de l’aptitude pour l’autre emploi doit être transmis au médecin du travail.

  • La visite médicale peut-elle avoir lieu en dehors des heures de travail ?

Non, toute visite médicale obligatoire doit se dérouler pendant les heures de travail. Si, en accord avec le salarié, la visite se déroule en dehors des heures de travail, le temps consacré doit être rémunéré.

De même, en aucun cas un employeur ne peut obliger un salarié à se rendre en visite médicale pendant un arrêt de travail.

Enfin un salarié peut obtenir un rendez-vous à sa demande comme il en a le droit. Il n’a pas l’obligation d’en informer son employeur. Dans cette hypothèse, l’employeur n’ayant pas connaissance de cette visite, celle-ci ne pourra s’effectuer pendant le temps de travail.

 

  • Pourquoi certains salariés bénéficient-ils d’une visite tous les ans, et d’autres tous les 2 ans?

Au moins tous les 2 ans, tout salarié bénéficie d’un examen médical en vue de s’assurer du maintien de son aptitude au poste de travail et de son état de santé.

Pour les salariés entrant dans le cadre de la Surveillance Médicale Renforcée,  SMR, (concerne les salariés exposés par leur activité à un certains nombres de risques identifiés du fait des travaux qu’ils réalisent), l’examen médical était renouvelé au moins tous les ans jusqu’au 30 juin 2012.

Depuis le 1 er juillet 2012, la Surveillance Médicale Renforcée n’impose plus une visite médicale annuelle. Le médecin du travail reste néanmoins juge des modalités de la SMR qui ne devra pas pour autant excéder 24 mois.

 

TRAVAILLEUR HANDICAPE
  • Dois-je informer mon employeur de ma reconnaissance de travailleur handicapé ?

Non, il n’y a pas d’obligation à l’égard de l’employeur mais il est important d’en informer le médecin du travail.

Pour autant lorsque l’employeur a connaissance de la reconnaissance en qualité de travailleur handicapé de l’un de ses salariés, il doit l’indiquer au médecin du travail et le déclarer SMR, le salarié bénéficiant alors d’une Surveillance Médicale Renforcée.

  • Dois-je informer mon employeur de ma mise en invalidité ?

Oui en cas d’invalidite de catégorie 2 car l’employeur a obligation d’organiser une visite auprès du médecin du travail.

 

EXAMEN COMPLEMENTAIRE
  • Le médecin du travail peut-il délivrer une ordonnance (médicaments, kinésithérapie, etc..) ?

Dans le cadre de son exercice spécifique, le médecin du travail n’est pas habilité à prescrire des soins ou à rédiger des cerificats médicaux (hors champs professionnel : sportif, chasse,…). En revanche, au regard de certains risques professionnels, le médecin du travail peut prescrire des examens complémentaires ( prise de sang, radiographie,….) ou des vaccins.

  • A quoi sert la bandelette urinaire ?

Elle permet la recherche de sang, sucre, entre autre, dans les urines qui peuvent être témoin de problèmes rénaux, de diabète, infections….